Le respect des abeilles

Monocultures, fauche précoce des prairies, pesticides tueurs d’abeilles, transhumances et parasites sont autant de facteurs qui fragilisent nos colonies. Chaque année en France les abeilles accusent des pertes de 25 à 30%

La sédentarité : la pratique d’une apiculture sédentaire éloignée des zones de culture conventionnelle permet aux abeilles de bénéficier d’une flore riche et variée et de ne pas être stressées par les transhumances.

Les cires : grâce aux cadres à jambage les abeilles fabriquent elles-même 100% de la cire. Cela permet de ne pas introduire de cires contenant des résidus de pesticides dans la ruche.

La division de ruches : pour développer le cheptel les ruches sont divisées. Cette méthode permet de rester au plus proche de l’essaimage qui est le comportement naturel des abeilles pour se reproduire. D’autre part les abeilles peuvent choisir elles-mêmes leur nouvelle reine.