Nouvelles du Rucher et livraison des ruches

Il est temps de vous donner des nouvelles du Rucher des Carcaris ! je vous fais un bilan des pertes hivernales, de la livraison des ruches, des premiers essaims et du départ de la saison.

Bilan des pertes hivernales

Au printemps on fait le bilan des pertes hivernales et c’est l’angoisse pour tout les apiculteurs. Cette année j’ai perdu 6 ruches sur 16, soit 37%… c’est énorme. Je ne suis pas le seul à faire ce constat, des collègues beaucoup plus expérimentés ont subi des pertes encore plus conséquentes. Malheureusement chaque année tant le nombre d’apiculteurs que le nombre de ruches impactés sont en augmentation, ce qui nous oblige à produire toujours plus d’essaims. Et ça n’a rien à voir avec les pratiques ou l’expérience comme certains voudraient nous le faire croire. Pesticides, monocultures, fauchages précoces sont autant de facteurs qui fragilisent nos colonies. L’environnement des ruchers est en cause ça ne fait aucun doute. Par exemple, sur un rucher de 6 ruches, 4 ruches sont mortes (soit 66%) sans aucune raison apparente si ce n’est qu’elles étaient à proximité des grandes cultures céréalières et d’élevages. Mais sur l’autre emplacement de 12 ruches situé dans une zone plus naturelle, seules 2 sont mortes par ma faute. J’avais oublié de poser les portes à l’entrée des ruches  et des rongeurs s’y sont installés, dérangeant et fragilisant les grappes d’abeilles pendant les longs mois d’hiver.

C’est pour ces raisons que je privilégie des emplacements loin dans les bois et les alpages, mais ce ne sera pas suffisant, il faut que certaines pratiques agricoles changent.

Livraison des ruches

Comme prévu dans mon plan de développement j’ai reçu les 25 premieres ruches pour accueillir d’une part les 15 essaims hivernés commandés et d’autre part pour les premières divisions de ruches qui se feront d’ici peu. Il a fallu s’activer pour monter la quincaillerie, pour enduire les ruches à l’huile de lin et les protéger de la rudesse du climat. Il a aussi fallu mettre en place le nouveau rucher, de quoi bien commencer la saison ! 🙂

palette de livraison des ruches

installation du nouveau rucher

Premiers essaims

Je suis allé récupérer les 12 premiers essaims il y a quelques jours, ils sont magnifiques ! 6 cadres remplis de couvain, autant dire que ça se bouscule à l’entrée des ruches. Je les ai installé sur le nouvel emplacement, un endroit vraiment super à l’ombre des frênes et des noisetiers tout proche du ruisseau. Elles n’ont pas à aller bien loin pour trouver le pollen, le nectar et l’eau dont elles ont besoin. Il faut maintenant les laisser se développer pour en faire des ruches de production, avec le beau temps ça devrait aller vite. Il faudrait que ces essaims servent pour faire de nouveaux essaims et qu’ils produisent aussi un peu de miel, je croise les doigts pour avoir une belle saison pleine de fleurs.

récupération des essaims hivernés
nouveau rucher

C’est le printemps !

La saison a commencé, après un hiver interminable le soleil est enfin au rendez-vous pour le plus grand bonheur de tous. En montagne la saison est plus tardive qu’en plaine, selon l’altitude les premières fleurs font à peine leur apparition mais les abeilles s’affairent déjà, le pollen rentre à tout va ! j’ai même commencé à poser quelques hausses sur les ruches les plus fortes, avec une feuille de papier journal toutefois, pour laisser aux abeilles le soin de choisir le moment opportun d’y monter le miel, ça me rend Happy-Culteur 🙂

Bzzzzzzzz

Laisser un commentaire